Accueil
Menu principal
Accueil
Présentation
Guerres
Civilisations
Musées
Chroniques
Patrimoines
Arts
Livres
Entreprises
Dossiers
News
Liens
Compteur de visiteurs

Visiteurs depuis le 26/02/2008 :

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterTotal160562
Actualités
Numéro 78 : Printemps 2016

réalité

dépasse la fiction

  Ils sont tous alliés ou parents,ils négocient leurs parcelles de pouvoirdevant Dieu. Car ils sont croyants. À cette époque, la foi est brûlante comme  une épée qui se forge dans l'enclume et dans le feu. Les évêques et les moines jouent leur rôle de temporisateurs. Ce sont eux qui bénissent le mariage entre familles< rivales, pour reporter les affrontements et redéfinir les territoires. La messe, le pèlerinage, les croisades étaient une façon de se diriger vers la lumière divine. Elle éclairait tout. Les temps féodaux sont les temps du serment, de la fidélité. L'intégration à une structure féodale servait non pas à étouffer, mais à guider vers cet absolu.

  Matthieu Delaygue

Lire la suite : Numéro en cours 

La Revue de l'Histoire n°78 - Trimestriel - Avril, mai, juin 2016

Numéro 77 : Hiver 2015-2016

L’ÂGE DE RAISON

L’Occident se trouve face à une nouvelle guerre annoncée par nos dirigeants. Cette lutte va concerner tous les fronts: l’avant, l’arrière, la religion et la culture.

Nous mettons au point des réponses en tous ces domaines : physique quantique, révolution génétique, nouveaux systèmes de pensée... L’analyse de l’Histoire évoluera elle aussi. Même un nouveau krach financier, possible, permettra, peut-être, de trouver les anticorps à une crise mondiale.

Nous vous racontons ci-après la Résistance du Vercors, la défense du pré-carré de notre pays par Vauban, la guerre à Verdun et l’évolution de l’art qui suit celle du monde. La grande question se trouve posée : que va-t-on faire de l’homme ? Le camp de Rivesaltes et les charniers des guerres précédentes ne présentent guère d’espérance. L’humain se trouve pour l’instant un peu seul. Il attend une nouvelle évolution de sa conscience et de son savoir.

Matthieu Delaygue

 
La Revue de l'Histoire n°77 - Trimestriel - Janvier, février, mars 2016

 Numéro 76 : Automne 2015

  OÙ VA L’HISTOIRE ? 

Voici un siècle, c'était la Première Guerre Mondiale. Voici deux siècles, la bataille de Waterloo clôturait une suiteguerres 76 de conflits commencés 25 ans plus tôt. En 1715, Louis XIV mourait après avoir ruiné son pays par les guerres. En 1615, Louis XIII et Anne d'Autriche s'épousaient pour tenter de mettre fin aux guerres inutiles et fratricides entre la France et l'Espagne.

Nous savons tous que l'Histoire est l'histoire d'une suite de guerres, et non pas de paix. Il est assez rare d'écrire ou de lire une histoire du bonheur, de la gentillesse, de la fraternité humaine.

Matthieu Delaygue

La Revue de l'Histoire n°76 - Trimestriel - Octobre, novembre, décembre 2015

Numéro 75 : Été 2015

  De Gaulle : son combat

  Le 14 septembre 1515, la victoire de Marignan donnait à la France un avantage incomparable sur le reste du monde. Nos vaisseaux voguaienfants d'Hiroshima et de Marignanent en   Amérique, notre modèle culturel s’établissait en Europe, nous entamions une alliance avec l’Islam.

Le 18 juin 1815, le mythe fondateur de la France, première dans le monde, s’effondrait sur une jolie plaine de la Belgique. Les Anglo-saxons devenaient maîtres du monde pour les deux siècles suivants. Sans Waterloo, la finance anglaise ne serait pas en train de gouverner les marchés, les fonds de pension, les banques et les investissements. Ce serait Paris qui tiendrait les cordons de la bourse et de la politique internationales.

Le 6 août 1945, c’était au tour de la jolie ville d’Hiroshima de marquer le destin du monde. L’Empire japonais était forcé d’entrer dans le rang des puissances moyennes et de respecter les codes culturels de ses vainqueurs anglo-américains.

Matthieu Delaygue
La Revue de l'Histoire n°75 - Trimestriel - Juillet, août, septembre 2015

Numéro 74 : Printemps 2015

  Louis XI l'incompris 

Au temps de Louis XI on croyait en Dieu. Les prières ressemblaient à des formules magiques et des incantatioje fais la Francens vers un ordre ancien, avec la force des ombres et des chemins mystérieux. Sous l'arbre aux fées de Jeanne d'Arc, venaient d'étranges et très belles visiteuses. Et les femmes du village partaient en pèlerinage adorer la Vierge Noire du Puy, à l'autre bout du Royaume. Cet arbre et ces dames allaient sauver la France. 

Pourra-t-on connaître les pensées et les dévotions murmurées par Isabeau de Bavière ? Elle inventa des jeux de cartes pour distraire son mari. Il vivait dans un autre monde, éclairé par des meurtres, des mauvais coups, il hurlait de terreur. C'était une mystique allemande. Elle ne voyait pas trop l'intérêt d'un royaume de France indépendant. Elle se sentait plus proche de la logique anglaise et bourguignonne. 

  Matthieu Delaygue

 La Revue de l'Histoire n°74 - Trimestriel - Janvier, février, mars 2015

Numéro 73 : Hiver 2014-2015

  Spécial musées : Quelle esthétique mène l'histoire du monde et des hommes ?

Notre mémoire est collective. Nous avons tous à peu près les mêmes codes, les mêmes structures de pensée, issus du même  type d'éducation. Après, peuvent apparaître des différences. Sur les analyses, les sentiments, le genre de vie. Mais l'essentiel est là. Dans cette suite de points communs qui crée la civilisation. Il n'y a qu'une seule façon d'aller sur la Lune ou de cultiver son jardin.nom-art

Le musée est la représentation directe de cette mémoire collective, si importante en Histoire. Les musées sont de véritables temples. Comme eux, ils jouent sur différents espaces du temps, sur des ouvertures et des sélections, sur des trésors cachés, sur une sorte d'alliance entre les morts et les vivants, entre les ennemis et les proches, entre la distance et la volonté de   rapprochement. Ils ne sont pas de simples endroits. Ils sont des lieux vivants. Ils racontent une Histoire, ils retrouvent ce qui a été perdu, ils ont une vision, une volonté de transmettre. Tout cela est la définition même de la vie cellulaire et biologique. 

Matthieu Delaygue

 La Revue de l'Histoire n°73 - Trimestriel - Octobre, novembre, décembre 2014

          Nos amis les Croates

   N65


L'armée serbe et ses snipers étaient encore à Zagreb. Les premiers grands blessés venaient d'être opérés. On en avait mis trois dehors, sur des chaises médicales. C'étaient trois retraités. Un homme et deux femmes. Ils n'avaient plus de jambes. Ce qui frappa un visiteur étranger, ce fut que ces pauvres gens parlaient avec animation. Visiblement, ils se racontaient des potins. Leurs visages étaient animés, presque paisibles..
Lire le magazine en ligne: http://www.croatia.eu/pdf/04_LRH_HS_CROATIE_WEB_Aout%202013_BR.pdf
  En savoir plus : Consultez le site http://croatia.eu/
 
La Revue de l'Histoire n°65 - Trimestriel - Juillet /Août / Septembre 2012
 

Revue Trimestrielle, 96 pages quadri minimum

   La Revue de L'HISTOIRE 

  BP 30062 - 33008 Bordeaux Cedex

Site internet:  http://www.larevuedelhistoire.com

Abonnement : Sophie

Directrice de la Publication : Clotilde Petit / 06 03 88 19 92

Rédacteur en chef : Matthieu Delaygue.

Conseiller artistique : Philippe Pochon / Row.

Maquettiste : Pierre - Michel Viart.

Webmaster : Mariette Duprat.

Mise à jour du site : Joëlle Le Droumaguet.

   logo

 
Numéro en cours
 
N78

 

Numéro précédent

 

N74

 

Numéro précédent

 

N75

  Anciens numéros

Numéro spécial

HS musées  
Réalisé avec Joomla!, logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL. Version 1.0.12. 25 Decembre 2006.

www.mozilla.org www.mediovirtual.com www.mamboserver.com